Toutes les pétitions en cours sur WeSign.it !

bandeau

2

signatures

24-05-2018

ORPHELINAT BURKINA FASO

Avec l'ambition d'aller plus loin dans nos actions pour sauver les enfants orphelins,notre association projette de créer une extension de notre centre d'acceuil,proposant une structure d'acceuil pour  l'alphabétisation et des activités ludiques,pédagogiques et culturelles.

 

petition picture

4558

signatures

22-05-2018

Parcoursup : 400 000 jeunes privé·es d'études

Les premiers résultats pour les lycéen·nes inscrit·es sur Parcoursup sont tombés. 810 000 personnes s'étaient inscrites. Sur les 500 000 ayant reçu une réponses, 400 000 sont sur liste d'attente. Mobilisons pour l'accès aux études supérieures.

petition picture

174

signatures

22-05-2018

Non au Salon de l'armement en France !

Le Salon de l'armement Eurosatory (ou DSEI en anglais), actuellement le plus important salon international de l'armement dans le monde aura lieu cette année à Villepinte (93), du 11 au 15 juin 2018. Nous nous opposons à la tenue de ce salon.

petition picture

8

signatures

21-05-2018

MOUSSA A BESOIN DE SON PERE

Moussa a besoin de son père!!

Moussa est un enfant handicapé il est né ici a Béziers

Ses parents sont accompagnés par l hôpital Guy de Chaulhiac de Montpellier et CAMPS de Béziers afin qu'il ai un avenir possible

Ses parents elle Imene marocaine lui Mohammed algérien et leur fille sont arrivés en France en 2015

Le papa est en centre de rétention depuis le vendredi 18 mai il doit sortir!!Son fils sa femme sa fille l'attendent

Merci de signer ce courrier en n omettant pas de donner vos nom et prénom et adresse en entête et le faire parvenir par courriel  a christian.pouget@herault.gouv.fr

pierre.pouessel@herault.gouv.fr

en y joignant les photos de moussa l'une prise a l hopital Guy de Chaulliac l autre aux urgences la nuit de dimanche a lundi il ne supporte pas  l absence de son père cela le rend malade.

Mme CATUSSE Maryvonne pour Imene, Riteje et Moussa

petition picture

18315

signatures

20-05-2018

Nous demandons l’annulation de la saison France-Israël

Monsieur le Président de la République, nous demandons l’annulation de la saison France-Israël.

 

petition picture

1

signatures

15-05-2018

Demande d'une consultation préalable à la fusion des communes

En janvier 2018, lors des cérémonies des voeux, les Maires de Francin et de les Marches ont annoncé leur projet de fusion des deux communes, et le 3 mai, lors d'une réunion publique, ils ont exposé les prémices de ce projet. Cette fusion n'a légalement pas besoin d'être approuvée par les habitants, les conseils municipaux étant autorisés à prendre cette décision.

Il nous semble important que chacun puisse s'exprimer sur un tel projet, au cours de réunions publiques non seulement d'information, mais aussi d'échanges et de débat, et qu'une consultation des électeurs soit organisée avant validation du projet final.

Citoyens de Francin et de Les Marches, ensemble, demandons une consultation sur le projet.

Nous comptons sur vous pour signer cette pétition (déjà plus de 90 signataires sur papier), et nous aider à la faire circuler. Vous pouvez aussi la signer en version papier, en prenant rendez-vous via le formulaire de contact du blog du collectif CeComSa.

bandeau

49

signatures

08-05-2018

La Pétition des 3 NON

NON aux VIOLS, MASSACRES des FEMMES et des ENFANTS comme ARME de GUERRE !

NON aux MINERAIS de SANG !

NON aux TECHNOLOGIES de SANG !

         

petition picture

1

signatures

01-05-2018

MANIFESTE POUR LA VALORISATION DE L’AUTO ÉCOLES MOBILES

L’Uberisation de l’économie a vu le secteur de l’enseignement de la conduite comme une source de revenus : « Quel secteur allez-vous disrupter ? ». C’est exactement ce qui a engendré deux années plus tard la fermeture de 27% des auto écoles en France.

bandeau

1

signatures

30-04-2018

INSURRECTION

ACTE I :

Conformément à l'article 35 de la constitution de 1793 :

[Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.] :

Nous, citoyen[ne]s, nous déclarons en état d’insurrection,

Nous ne reconnaissons plus l’État actuel comme légitime.

La répression, les réprimandes ou les injonctions de la dictature actuelle sont désormais considérées comme des agressions envers l'Humanité toute entière et donc envers ses résident[e]s.

La 5ème République est derechef suspendue.

La France devient neutre et indépendante.

Les Assemblées Communales sont convoquées en métropole et outremers.

Liberté Égalité Fraternité.

petition picture

2

signatures

27-04-2018

EXIGEONS LA CREATION D'UNE POLICE ANIMALE EUROPEENNE

À l'attention : de Martin Schultz Président du Parlement Européen -et de Fabrice Leggeri Executive Director de Frontex

Exigeons la création d’une police animale européenne

 

Demandons la mise en place d’une autorité faisant respecter les droits des animaux.

 

Créer une brigade attachée à la protection animale en Europe, permettrait à la fois de s'aligner sur le récent article 515-14 du code civil, reconnaissant aux animaux familiers le statut d'êtres vivants et sensibles et de répondre à de réels besoins tout en créant de l'emploi. Ceci pour la France.

 

(enquêteurs, agents assermentés, agents de soins, agents d’accueil d’animaux en détresse, agents de liaison, aides à l’adoption, comportementalistes et vétérinaires, développeurs web, hot-line téléphonique, formateurs et initiateurs à la vie “de famille” avec un animal sauvé)

 

En effet, depuis le 28 janvier 2015, l'animal est reconnu par l'article 515-14 du code civil comme un être vivant, doué de sensibilité. En s'alignant sur le code rural et le code pénal, cette réforme devrait refondre le cadre théorique du droit animalier et renforcer la portée et l'application des lois en vigueur dans notre pays.

Cependant, plus de 80% des plaintes pour maltraitance et actes de cruauté envers des animaux demeurent classées sans suite. Bien que les lois en vigueur, condamnent, théoriquement, les coupables de maltraitance envers des animaux jusqu'à 30.000€ d'amende et 2 ans de prison, ainsi que l'interdiction de détenir un animal, rien n'a vraiment changé dans la pratique. La maltraitance envers les animaux, demeure majoritairement impunie.

 

Lorsque nous nous adressons aux forces publiques pour dénoncer un acte de maltraitance envers un animal, force est de constater que la police à souvent d'autres priorités et nous atteignons vite les limites de l’application de la loi.

 

Dans d’autres pays existe déjà une “brigade animale” assermentée et habilitée à faire respecter la loi dans le domaine des droits des animaux. Cette brigade enquête, répond aux sollicitations des citoyens et en cas de délit avéré, dresse des procès verbaux, donne des avertissements et retient les coordonnées des contrevenants.

 

Ces brigades sont dotés d’une ligne téléphonique dédiée, d’un site internet spécialisé en signalements, et ne manquent pas d’activité.

 

Nous, Fédération Française de la la protection animale et Fédération Européenne de la Protection Animale, nous pouvons vous assurer que si les lois pouvaient être appliquées, si les actes de cruauté et de maltraitance étaient sanctionnés par les contraventions prévues, une telle structure pourrait, à long terme, faire évoluer les mentalités: prendre soin d’un animal, se soucier d’un être plus faible, cela représente une “compétence” psycho-affective bénéfique pour toute société.

 

La création de cette entité aura donc un impact social et économique non négligeable et apportera un nouveau regard de la société sur les animaux.

 

Par ailleurs il faut que les associations soient triées sur le volet en modifiant la loi 1901 notamment en France d'où notre demande auprès de la Commission Européenne de la mise en place d'un statut associatif européen (les responsables de ces associations auront pour obligation de transmettre aux autorités leurs revenus, de déclarer fiscalement leurs bilans et ce chaque année d'avoir des obligations auxquelles ils ne pourront pas déroger sous peines de dissolution et de peine de justice)

 

Veuillez agréer, Messieurs Hollande, Schulz et LEGGERI nos salutations respectueuses

 

Fédéralement Votre